AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez| .

it's the fate. (bruna)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
Noora Jordan
[baby, it's cold outside]
avatar
Messages : 178
Id card : sahara, ©spleen.ocean
Pseudo : anaïs.
Age : vingt-quatre ans.
Work|Studies : chargé en marketing et communication dans une entreprise en ville.
Statues : seule. au profit de sa vie professionnelle.
In your pocket : des clés. un paquet de cheewing-gum. diverses cartes.

MessageSujet: it's the fate. (bruna) Dim 15 Jan - 21:13



   
it's the fate.
bruna & noora
ses yeux ne se sont pas fermés de la nuit. nouvelle insomnie. ou quasi insomnie. elle les enchaîne ces derniers jours. elle les enchaîne depuis que ses yeux ont croisés à nouveau ceux de solal. à partir du moment où il lui a balancé en plein visage, le fait qu'il avait retrouvé l'amour. une fille qu'il qualifiait comme étant la femme de sa vie. ça tourne en boucle dans sa tête. elle ne pense qu'à ça. rien qu'à ça. du moins, quand elle se retrouve seule. heureusement qu'au boulot, elle arrive à penser à autre chose. heureusement qu'elle a son boulot pour lui changer les idées surtout. elle en a besoin. vraiment besoin. alors elle s'y rend presque précipitamment. noora, elle a une sale tête. vraiment. elle essaie de cacher tout ça avec une petite couche de maquillage. juste pour que ses parents ne s'inquiètent pas pour rien. juste pour que personne ne se doute de rien. elle préfère garder ça pour elle. tant qu'elle le peut encore.
noora, elle arrive à son boulot en avance. un quart d'heure en avance. histoire de pouvoir se prendre un café avant. alors elle commence à bosser rapidement. jonglant entre son ordinateur, les bureaux voisins et le téléphone. elle a les yeux partout noora. elle se doit d'avoir les yeux partout. elle passe sa pause de midi au boulot. parce qu'elle n'a pas le temps de sortir manger. elle est en retard sur un dossier. enfin, ils sont en retard sur un dossier. ils planchent sur une possible publicité. dans des journaux locaux. nationaux aussi d'ailleurs. et pour une publicité télévisée. c'est du boulot. de l'organisation. de la créativité. ça prend totalement l'attention de noora. elle ne pense qu'à ça. et uniquement à ça. ça lui fait un bien fou. la journée, elle se termine par une réunion. réunion de bilan. pour savoir où ils en sont dans les divers projets en cours. chacun fait le récapitulatif de ce qu'il a fais aujourd'hui. de son avancement. tout le monde a bien bossé. ils ont rattrapé leur retard. ils sont à jour. et inutile de dire que cette simple nouvelle suffit à faire sourire noora. ça lui enlève un poids des épaules. réellement. ça la soulage. chacun quitte les locaux. les uns après les autres. noora la dernière. comme toujours. parce qu'elle veille à ce que tout soit bien rangé. que tout soit bien éteint. elle passe après tout le monde. comme une mère après ses gosses en fait. la demoiselle, elle s'emmitoufle dans un épais manteaux en venant enrouler son écharpe autour de son cou. bien au chaud, elle sort braver le froid de cette fin d'après-midi. noora, elle ne veut pas rentrer pour l'instant. alors elle réfléchit un moment en regardant autour d'elle. un café. ça semble être une bonne idée. histoire de se réchauffer un peu. alors elle marche, prudemment, vers le café le plus proche. le darwin's theory. elle pénètre tout juste cinq minutes après dans le café. la différence de température vient créer une légère brulure au niveau des joues de la jeune femme qui ne tarde pas à aller se commander un café. elle va prendre place à une table et son café ne tarde pas a arriver. noora, elle remercie la femme d'un simple sourire alors qu'elle se débarrasse des couches de vêtements superflues. la porte claque une nouvelle fois. quelqu'un vient d'entrer. alors noora, elle laisse son regard détailler la femme qui vient d'entrer. un visage qu'elle ne peut que reconnaître. bruna. la jumelle de solal. il ne manquait que ça. vraiment. un faible soupire franchit ses lèvres. parce qu'elle sait que la demoiselle doit la détester. rien de plus. alors elle ne dit rien, elle reste assise dans son coin, attendant de voir si elle allait la remarquer ou non. noora, elle ne sait même pas ce qu'elle préfèrerait.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Bruna Rhodes
[baby, it's cold outside]
avatar
Messages : 27
Id card : Phoebe Tonkin
Pseudo : Union Jack
Age : 27 y.o.
Work|Studies : Chirurgien cardiothoracique
Statues : Célibataire et libre comme l'air

♡ DIVINE COMEDY.
Wishes:
Relationships:
Rp availability: fr/en, (○○○)

MessageSujet: Re: it's the fate. (bruna) Mar 17 Jan - 23:45

it's the fate
Noora & Bruna
After the gates of prophecies A million light years away from me Straight for the eye of destiny Reaching the point of tears. ▬ WOODKID

Encore une garde bien trop longue qui se termine. La nuit est tombée depuis longtemps, tu as dépassé un seuil de fatigue critique depuis belles lurettes mais ce n’est que maintenant que tu parles. Tu te masses la nuque d’une main et tu t'éclipses aussi discrètement que possible avant que quelqu’un ne vienne te rattraper par le collet. D’un geste mécanique, tu troques ta tenue de chirurgien pour ta tenue de femme ordinaire. Même les super-héroïnes ont droit à leurs heures de carence. Bien emmitouflée, tu te glisses dehors. C’est plein de neige partout où ton regard de pose, rien d’anormal dans le coin, encore moins par cette saison.

Un pas après l’autre. Ton cerveau est aux abonnés absents mais ton corps connaît la mécanique: ta routine est toujours la même quand tu sors du boulot. Très vite, te voilà au coffee shop sur Dirkhart Street. C’est ton QG, à mi-chemin entre l’hopital et ton appartement, le meilleur thé de la ville et dans ta bouche, ce n’est pas peu dire.
Tu te présentes au comptoir et Jenny la serveuse envoie ta commande avec un sourire. Elle sait que tu prends toujours la même chose: un thé noir avec du lait et une pointe de sucre. Tu lui souris, reconnaissante.

Tu es de ceux que la routine réconforte quand tout part à vaux l’eau. Quand tu es la plus perdue, quand tu perds pieds, c’est dans les petites choses simples et récurrentes que tu puises la force dont tu as besoin pour combattre l’adversité. Solal, ton frere, en est un exemple et pas des moindres. C’est toujours sur lui que tu te reposes quand la vie décide de te mettre des bâtons dans les roues. Il est ton ancre, ton roc dans la tempête, indéboulonnable.

Tu te stoppes en plein vol, ton regard vient de se poser sur ce que tu penses être un fantôme. Un fantôme revenu tout droit d’un enfer que tu aurais voulu oublié à jamais. What on earth…?! Elle se tenait là, elle, tel un oiseau de mauvais augure. Toute fatigue oubliée, toute lassitude gommée par cette vision qui te prend à la gorge, tu te diriges d’un pas lent mais ferme vers Noora.

« Je peux savoir ce que tu fais là ? »

Ta voix est froide, dénuée de toute émotion si ce n’est de la colère froide, colère lisible dans tes yeux.



© Gasmask
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Noora Jordan
[baby, it's cold outside]
avatar
Messages : 178
Id card : sahara, ©spleen.ocean
Pseudo : anaïs.
Age : vingt-quatre ans.
Work|Studies : chargé en marketing et communication dans une entreprise en ville.
Statues : seule. au profit de sa vie professionnelle.
In your pocket : des clés. un paquet de cheewing-gum. diverses cartes.

MessageSujet: Re: it's the fate. (bruna) Jeu 19 Jan - 15:02



   
it's the fate.
bruna & noora
noora, elle a passé une journée banale. longue même. mais elle n'a pas eu le temps de s'ennuyer au moins. elle n'a pas eu le temps de penser à autre chose que son boulot. que l'avancement des projets. elle a toujours eu quelque chose à faire. à penser. à vérifier. c'est sûrement pour ça qu'elle aime son travail. parce qu'elle a toujours quelque chose à faire. parce que ça demande de la réflexion. de la recherche. du travail, seul ou en équipe. travail de bureau. horaires de bureau. elle n'a pas à se plaindre noora. ses horaires sont correctes. ses conditions de travail aussi. son salaire est motivant. la demoiselle, elle termine enfin sa journée. dernière à quitter le bâtiment. comme toujours. elle prend son temps, comme toujours. elle ne compte pas se presser. elle ne veut même pas rentrer. parce qu'une fois chez ses parents, elle se retrouvera sûrement seule avec son petit frère. elle, ce qu'elle veut, c'est se trouver un logement. rien que pour elle. pouvoir être au calme dès qu'elle rentre. dans son logement. elle ne veut plus avoir ses parents encore sur le dos. vivre encore sous leur toit et devoir suivre leurs règles. elle a besoin de son indépendance noora.
la jeune femme, elle se rend dans le café le plus proche. café commandé, elle s'installe à une table. elle saisit un journal qui traînait par là le temps que son café arrive. elle va directement à la partie immobilière. pour voir si un logement pourrait l'intéresser. elle feuillette le tout rapidement. elle parcourt les grandes lignes. regarde des photos surtout. et finalement, quelqu'un entre dans le café. bruna. elle l'a reconnu sans aucun mal. noora, elle reste dans son coin, elle ne compte pas attirer son attention. elle ne veut pas recevoir ses foudres surtout. parce qu'elle sait d'avance que son retour ne va pas lui plaire. qu'elle va s'énerver. parce que c'est de sa faute si solal a été mal. et dieu seul sait comment bruna est protectrice avec solal. noora, elle détourne bien vite le regard, pour se concentrer sur le journal entre ses doigts. elle n'arrive même pas à lire. elle redoute simplement ce qu'il va suivre. elle qui voulait être au calme, se reposer un peu, c'est gâché. réellement. puisque bruna s'approche. elle entend sa voix résonner à ses côtés alors elle lève les yeux vers la demoiselle. elle reste silencieuse un court instant. le ton qu'elle utilise pour s'adresser à elle ne l'étonne même pas. il ne fallait pas s'attendre à autre chose en fait. "je suis de retour en ville." elle balance ça calmement, alors que ses épaules se haussent très légèrement. ça semble être une évidence. noora, elle ne viendrait pas ici pour des vacances. enfin, pas dans ce café. si elle devait passer juste quelques jours en ville, elle profiterait de sa famille. mais noora, ça la surprend presque qu'elle ne soit pas encore au courant de son retour en ville. que solal ne lui en a pas encore parlé. "tu ... vous vous doutiez bien que j'allais revenir un jour de toute manière." elle apporte son café à ses lèvres pour en boire une petite gorgée. puis, elle vient simplement croiser ses bras contre sa poitrine.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Bruna Rhodes
[baby, it's cold outside]
avatar
Messages : 27
Id card : Phoebe Tonkin
Pseudo : Union Jack
Age : 27 y.o.
Work|Studies : Chirurgien cardiothoracique
Statues : Célibataire et libre comme l'air

♡ DIVINE COMEDY.
Wishes:
Relationships:
Rp availability: fr/en, (○○○)

MessageSujet: Re: it's the fate. (bruna) Dim 22 Jan - 20:39

it's the fate
Noora & Bruna
After the gates of prophecies A million light years away from me Straight for the eye of destiny Reaching the point of tears. ▬ WOODKID

"je suis de retour en ville."

Non sans blague. Comme si tu ne l’avais pas remarqué. Mais tu te mords la langue, une fois n’est pas coutume. Tu doutais cependant que ta bonne foi face long feu et que tu puisses retenir beaucoup plus longtemps ton sarcasme ou garder ton sang-froid face à Noora. Non pas qu’elle méritât beaucoup ton indulgence mais tu avais toujours été d’un naturel raisonnable. Même si là, il fallait bien avouer que tu étais tentée de ruer dans les brancards. La suite de sa réponse, par contre, tu ne l’avais pas vu venir.

"tu ... vous vous doutiez bien que j'allais revenir un jour de toute manière."

Tu la toises quelques instants en silence, hébétée.

« Personne ne croyait que tu aurais l’audace de repointer ta frimousse dans le coin après ce que tu as fait. »

Elle sous-entendait clairement que vous aviez fait preuve d’une certaine naïveté en pensant qu’elle ne reviendrait jamais. C’est plutôt elle qui avait fait preuve d’une immense naïveté en pensant qu’elle pouvait revenir ici comme une fleur et agir comme si rien ne s’était pas, penser reprendre sa « place » dans ce monde qui a évolué sans elle et qui se portait bien mieux avant qu’elle ne réapparaisse.

« Sérieusement, qu’est-ce qui tourne pas rond chez toi ? J’ai toujours cru que t’étais une fille intelligente mais visiblement ça aussi c’était une erreur. »

Non, tu ne peux pas. Tu ne peux simplement pas faire preuve de compassion et de compréhension avec elle. Elle avait tout bonnement piétiné le cœur de ton frère sur l’autel de ses grandes ambitions d’étude et tout ça pour revenir s’enterrer en Alaska après ? C’était sérieux ? C’était surtout cruel, fourbe et incroyablement égoïste. Tu avais apprécié Noora quand elle était entrée dans la vie de Solal. Tu as vu le changement tout de suite chez lui, il était plus… léger, au sens propre comme au sens figuré. Il n’était plus constamment grave, il était plus volontiers ouvert et pas seulement avec toi, juste en général. Comment aurais-tu pu détester quelqu’un qui lui faisait tant de bien ? Mais clairement, tu ne te doutais pas qu’elle ferait plus de mal que de bien au final, qu’elle ruinerait ses aspirations, bousillerait son cœur et y ferait grandir une noirceur sans précédent. Non, tu ne pouvais pas lui pardonner ça, et tu n’en avais d’ailleurs aucune intention.




© Gasmask
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: it's the fate. (bruna)

Revenir en haut Aller en bas

it's the fate. (bruna)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» idelle ≈ maybe fate can't be overhauled.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
WILDEST DREAMS. :: Sitka, Alaska :: Burkhart Road-